LES ANNÉES FOLLES

SCAN0187

Cet ouvrage est le second volume d’une histoire de la Ve République commencée le 13 mai 1958 et s’achevant le 13 mai 2014.

Le précédent ouvrage, intitulé Les trente glorieuses de la Ve République, couvrait la période 1958-1988. Celui-ci couvre la période 1988-2014.

Devoir de mémoire qui permet au lecteur de vivre ou de revivre les principaux événements survenus sous les mandats des sept présidents de la République.

Une rubrique « Et pendant ce temps-là » permet de suivre François Hollande et

Nicolas Sarkozy dans des itinéraires croisés et parallèles. De l’enfance à l’Élysée.

L’auteur de ces ouvrages, Gérard Petitpré, a réalisé un triple travail : d’observateur, d’historien et de constitutionnaliste.

Le lecteur peut décider de lire uniquement ce qui l’intéresse en se référant à la table chronologique.

Extraits des Années folles de la Vème République

1988-2014

Le 21 avril 2002, un soir d’élection qui restera dans les annales

L’élection présidentielle de 2002 est la huitième élection depuis 1958 et la septième au suffrage universel direct : 1965, 1969, 1974, 1981, 1988 et1995.

Le Président Chirac termine un septennat, marqué par cinq ans de cohabitation.

Pour cette présidentielle de 2002, il y a 16 candidatures, un record, inégalé à ce jour. Ils sont 6 candidats en 1965, 7 en 1969, 12 en 1974, 10 en 1981, 9 en 1988 et en 1995, 12 en 2007 et 10 en 2012.

Sur près de 42 millions d’inscrits, il y a 28,4 % d’abstentions, un record, et 3,4 % de bulletins blancs ou nuls.

Jacques Chirac avec 19,9 % devance Jean-Marie Le Pen,16,9 %, Lionel Jospin,16,2 %, François Bayrou, 6,8 %, Arlette Laguiller, 5,7 %, Jean-Pierre Chevènement, 5,3 %, Noel Mamère, 5,2 %, Olivier Besancenot, 4,2 %, Jean Saint-Josse, 4,2 %, Alain Madelin, 3,9 %, Robert Hue, 3,4 %, Bruno Mégret, 2,3 %, Christine Taubira : 2,3 %, Corinne Lepage, 1,9 %, Christine Boutin, 1,2 % et Daniel Gluckstein, 0,5 %.

À 21 h 30, Lionel Jospin, depuis son “Atelier de campagne” déclare, notamment, d’un ton très solennel devant des militants médusés : « J’assume pleinement la responsabilité de cet échec et j’en tire les conclusions en me retirant de la vie politique après la fin de l’élection présidentielle.»

Ce sont donc Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen qui s’affronteront au second tour.

Un exemple de la rubrique : Et pendant ce temps-là…

François, au congrès du PS, au Mans en novembre 2005, l’emporte avec 54 %, devançant notamment Fabius et ses 21 %. Certains de ses amis lui reprochent de ne pas avoir fait acte de candidature pour la présidentielle de 2007, lors de ce congrès. François et Jospin attendent que l’autre lance un appel, en sa faveur, à se porter candidat pour la primaire socialiste. François informe Ségolène, en juin, que s’il ne se présente pas, il fera appel pour Lionel, et donc contre elle. Or les primaires socialistes sont en novembre 2006. En septembre, il somme Jospin de prendre une décision, mais le 28 septembre, sur Europe1, Jospin annonce qu’il n’est pas candidat. Aux journées du PS à La Rochelle, François est pressé par ses amis d’annoncer sa candidature ; son fils Thomas, présent au premier rang porte un Tee- Shirt “Ségoland”, les enfants ont tranché pour leur mère. François ne se sent pas en situation d’y aller, d’autant que Jospin ne lance pas d’appel en sa faveur. Les candidats à la primaire du PS sont donc Strauss-Kahn, Fabius et Ségolène.

Nicolas, après l’échec du référendum de 2005, a cru de nouveau en ses chances de devenir Premier ministre, mais il ne sera que le premier des ministres. Retour au ministère de l’Intérieur, tout en conservant ses présidences de l’UMP et des Hauts-de-Seine. Le nouveau Premier ministre, de Villepin, est son “meilleur ennemi”. Au ministère de l’Intérieur, Nicolas ne chôme pas : après le décès par balles d’un petit garçon de 11 ans, en juin 2005, dans la Cité des 4000 à La Courneuve, il va sur place et lance : « Il faut nettoyer la cité au Karcher » et il s’engage à mettre les moyens en personnels. Et le 25 octobre, après le décès par électrocution de deux jeunes, dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois, il se rend à la “dalle d’Argenteuil” et il parle de « débarrasser le quartier de cette racaille. » Son ami Brice Hortefeux l’a rejoint en qualité de ministre délégué aux Collectivités territoriales. Auprès de lui aussi ses fidèles dont Guéant, Lefebvre, Louvrier, Dati.

 

Table chronologique : Les années folles : 1988-2014

Chapitre I

Les événements marquants du second septennat du Président François

Mitterrand : 1988-1995

La réélection du Président Mitterrand (24 avril et 8 mai 1988

Michel Rocard est nommé Premier ministre (21 mai 1988)

L’investiture du Président Mitterrand (10 mai 1988)

La dissolution de l’Assemblée nationale (13 mai 1988)

Les élections législatives des 5 et 12 juin 1988

L’élection de Laurent Fabius à la Présidence de l’Assemblée nationale

Michel Rocard est reconduit dans ses fonctions (23 juin 1988)

Les élections européennes du 15 juin 1989 et la vie politique française

La démission du Premier ministre Michel Rocard (15 mai 1991)

Edith Cresson, est nommée Premier ministre (15 mai 1991)

La démission du Premier ministre Edith Cresson (2 avril 1992)

Pierre Bérégovoy est nommé Premier ministre (2 avril 1992)

Le référendum sur la ratification du Traité de Maastricht et la vie politique

française (20 septembre 1992)

René Monory élu Président du Sénat

Les élections législatives des 21 et 28 mars 1993

Edouard Balladur est nommé Premier ministre, de cohabitation

(29 mars 1993)

L’élection de Philippe Séguin à la Présidence de l’Assemblée nationale

Les élections européennes du 12 juin 1994 et la vie politique française

 

Chapitre II

Les événements marquants des deux mandats du Président Jacques

Chirac : 1995-2007

L’élection du Président Jacques Chirac (23 avril et 7 mai 1995)

L’investiture du Président Jacques Chirac (17 mai 1995)

Alain Juppé est nommé Premier Ministre (17 mai 1995)

La fin de vie et le décès de François Mitterrand (8 janvier 1996)

La dissolution de l’Assemblée nationale (21 avril 1997)

Les élections législatives des 25 mai et 1er juin 1997

244

Laurent Fabius est nommé Président de l’Assemblée nationale

Lionel Jospin est nommé Premier Ministre, de cohabitation (2 juin 1997)

Christian Poncelet devient Président du Sénat

Les élections européennes du 13 juin 1999 et vie la politique française

La réélection du Président Chirac (21 avril et 5 mai 2002)

Jean-Pierre Raffarin est nommé Premier ministre (6 mai 2002)

L’investiture et le discours du Président Chirac, réélu (16 mai 2002)

Les élections législatives des 9 et 16 juin 2002

Jean-Pierre Raffarin est reconduit dans ses fonctions de premier ministre

(17 juin 2002)

Jean-Louis Debré est nommé Président de l’Assemblée nationale

Les élections européennes du 13 juin 2004 et la vie politique française

La démission du Premier ministre Raffarin (30 mai 2005)

Dominique de Villepin est nommé Premier Ministre (2 juin 2005)

Le Président Chirac et l’élection présidentielle de 2007

 

Chapitre III

Les événements marquants du quinquennat du Président Nicolas Sarkozy

: 2007- 2012

L’élection du Président Nicolas Sarkozy (22 avril et 6 mai 2007)

L’investiture du Président Sarkozy (17 mai 2007)

François Fillon est nommé Premier ministre (17 mai 2007)

Les élections législatives des10 et 17 juin 2007

François Fillon est reconduit dans ses fonctions (18 juin 2007)

Bernard Accoyer est élu Président de l’Assemblée nationale

Les élections sénatoriales du 28 septembre 2008,

Gérard Larcher est élu Président du Sénat

Les élections européennes et la vie politique française (7 Juin 2009)

François Fillon, Premier ministre sur un siège éjectable

Les élections sénatoriales du 25 septembre 2011

L’élection de Jean-Pierre Bel à la présidence du Sénat (1er octobre 2011)

 

Chapitre IV

Les événements marquants du début du quinquennat du Président

François Hollande : 2012-

François Hollande est élu Président de la République

(22 avril et 6 mai 2012)

La passation des pouvoirs entre les deux Présidents

L’investiture du Président Hollande (15 mai 2012)

Jean-Marc Ayrault est nommé Premier Ministre (15 mai 2012)

Les élections législatives des10 et 17 juin 2012

245

Jean-Marc Ayrault est reconduit dans ses fonctions

L’élection de Claude Bartolone à la présidence de l’Assemblée nationale

Loi du 17 mai 2013, dite « du mariage pour tous »

La démission de Jean-Marc Ayrault (30 avril 2014)

Manuel Valls est nommé Premier ministre (30 avril 2014)

Les élections européennes et la vie politique française (25 mai 2014)

Septembre 2014, renouvellement triennal du Sénat

Bilan des deux premières années du Président Hollande

 

Épilogue

 

Actualisation au 27 août 2014

 

Annexes

Répartition des groupes à l’Assemblée nationale au 10 mai 2014 (Site de

l’Assemblée nationale)

Répartition des groupes au Sénat, au 10 mai 2014 (Site du Sénat)

Les principaux partis au 13 mai 2014

Quelques salaires et indemnités, actualisés à mai 2014

L’ordre protocolaire en France depuis le Décret n° 2011-542 du 19 mai 2011

Le Défenseur des droits