Le 13 mai 1958, heure par heure, entre Paris et Alger

Paris, 15 heures : le Président de l’Assemblée Nationale, André Le Troquer, ouvre le débat d’investiture de Pierre Pflimlin, pressenti le 8 mai par le Président de la République René Coty pour devenir chef de Gouvernement. Pierre Pflimlin commence son discours par un projet de révision de la Constitution de la IVème République pour éviter les crises ministérielles à répétition : « Ce gouvernement n’existera que six mois. Il prend l’engagement de faire réformer la Constitution de la République dans un délai de six mois. De deux choses l’une, ou il n’y parviendra pas et il tirera de cet événement les conséquences qui s’imposent et il partira, ou il y parviendra et dans le cadre de la nouvelle Constitution, on formera un nouveau gouvernement. »

Continuer la lecture de « Le 13 mai 1958, heure par heure, entre Paris et Alger »

Si la Cinquième République m’était contée

La Vème République fête ses 60 ans, ce 4 octobre 2018. Un anniversaire que je tenais à célébrer :

–         Je ferai en mairie de Tours, le mercredi 7 novembre 2018, à 18h30 dans la salle des fêtes, une conférence sur La naissance de la Vème République : mai 1958-mai 1959.

–         J’ai achevé  l’écriture d’un jeu de société Bienvenue en Vème République, à 3 niveaux, 8 thèmes et 3600 questions. Je suis en négociation pour son édition.  

Ce jeu sera présenté sous peu sur ce site : Bienvenue en Vème République, qui compte plus de 35 000 visiteurs à ce jour. Continuer la lecture de « Si la Cinquième République m’était contée »

Le joli mois de mai 1968 : épisode 5

Episode 5 : Président, Premier ministre et Assemblée nationale montent  en première ligne.

 Mercredi 15 mai, la contestation gagne les usines, et Renault-Cléon est occupée, le 7 il y aura 300  000 grévistes et ils seront deux millions le 18  et six millions le 20. Ce 15 mai, le théâtre de l’Odéon est occupé devant Jean-Louis Barrault, impuissant. Continuer la lecture de « Le joli mois de mai 1968 : épisode 5 »

Le joli mois de mai 1968 : épisode 4

Episode 4 : « 10 ans, ça suffit… »

Le 13 mai 1958, à Alger, les généraux prennent le pouvoir et  créent un Comité de salut public, réclamant le retour au pouvoir du Général de Gaulle, seul capable de sauver l’Algérie française. Dix ans plus tard, la donne a changé et les partis de gauche et syndicats entendent fêter à leur manière cet anniversaire. Une espèce de « fête à de Gaulle »… Continuer la lecture de « Le joli mois de mai 1968 : épisode 4 »

Le joli mois de mai 1968 : épisode 3

Episode 3 : Voici venu le temps des barricades…

Vendredi 10 mai, « première nuit des barricades »

Le matin voit l’entrée en lice  des lycéens et des CAL, Comités d’Action lycéens. Direction Pace Denfert Rochereau où l’UNEF a appelé à une manif en fin d’après-midi. Les manifestants ne peuvent passer rive droite et doivent se contenter du quartier Latin. La première barricade est érigée vers les 21h et il y en aura une trentaine à minuit. Des négociations ont lieu avec le recteur Roche mais elles vont échouer. Continuer la lecture de « Le joli mois de mai 1968 : épisode 3 »

Le joli mois de mai 1968 : épisode 2

Episode 2 : Que la fête commence, entre manifs et dépavages

Poursuite de notre Saga sur le joli mois de mai 1968, qui succède à la première Saga sur Le joli mois de mai 1958.

Mercredi 1er mai 1968, les syndicats ouvriers refusent les étudiants dans les manifestations « Les fils à Papa, au boulot »; la méfiance est de mise, notamment à la Confédération Générale du Travail, CGT, de Benoît Frachon. Continuer la lecture de « Le joli mois de mai 1968 : épisode 2 »

Le joli mois de mai 1968 : épisode 1

1: l’ambiance en ce début de 1968

Le Président de Gaulle élu le 21 décembre 1958 par un collège de 80 000 électeurs et réélu au suffrage universel direct le 19 décembre 1965, n’a nommé que deux Premiers ministres depuis son investiture le 8 janvier 1959 : Michel Debré, nommé le 8 janvier 1959, et Georges Pompidou, nommé le 16 avril 1962 ; ce dernier est donc en poste depuis six ans. Continuer la lecture de « Le joli mois de mai 1968 : épisode 1 »

L’opération résurrection, clé de voûte du retour au pouvoir du Général de Gaulle

Origine :

Le mot « Résurrection » est prononcé le 19 mai 1958, par le Général de Gaulle lors de sa conférence de presse au Palais d’Orsay : « Ce qui se passe en ce moment en Algérie par rapport à la métropole et dans la métropole par ra      pport à l’Algérie peut conduire à une crise nationale grave. Mais aussi ce peut-être le début d’une espèce de résurrection. »

Le mot est lâché et servira à l’opération qui consistait à l’envoi, fin mai, de parachutistes sur Paris, précédé par un parachutage réalisé en corse du 24 au 26 mai 1958. Elle devait se réaliser avec l’accord du Général de Gaulle et de Michel Debré. Continuer la lecture de « L’opération résurrection, clé de voûte du retour au pouvoir du Général de Gaulle »

Le joli 13 mai 1958, d’Alger à Paris

L’Algérie de 1958.

L’Algérie est département français depuis 1830, conquête faite par Lyautey, qui compte en 1954 environ 8 millions d’autochtone et 1 million de Français

Le 1er novembre 1954, “Toussaint rouge”, des civils musulmans et Français sont assassinés par le Front de Libération Nationale (FLN).

Le 5 novembre 1954, à la tribune de l’Assemblée National, François Mitterrand, Ministre de l’intérieur déclare «  La rébellion Algérienne ne peut avoir qu’une forme terminale : la guerre »

Le 30 janvier 1956, le Général Catroux est nommé Résident Général en Algérie, en remplacement de Jacques Soustelle rappelé à Paris; son départ donne lieu à des manifestations de soutien à son égard et d’hostilités envers la France.

Continuer la lecture de « Le joli 13 mai 1958, d’Alger à Paris »

Georges Pompidou est élu Président de la République

Petit rappel historique :

Le 27 avril 1969, a lieu le référendum sur la régionalisation et la rénovation du Sénat. Le taux de participation est très élevé : 80 %. Le « Non » l’emporte avec 53,17 % des suffrages et le peuple Français a donc rejeté le référendum. Le Président de Gaulle en tire les conséquences.

Le 28 avril 1969, à environ 0 h 30, communiqué bref du Président de Gaulle à l’AFP : « Je cesse d’exercer mes fonctions de Président de la République. Cette décision prend effet aujourd’hui à midi. »

Le Président du Sénat Alain Poher assure l’intérim et les fonctions de Président de la République. Continuer la lecture de « Georges Pompidou est élu Président de la République »